Retrouvez LYFtv.com sur :
logo+rss
Playlist "Economie" à retrouver sur notre chaîne YouTube (abonnez vous ici :)

L'ameublement français : 850 ans d'histoire racontés par Jean-Charles Vogley

8.7.14

Qui a fabriqué les meubles au travers des siècles ? Qui les a distribués ? Qui les a achetés ? Pourquoi ? Comment ? Dans quelles conditions économiques et sociales ? Abondamment illustrée de documents d'archives et de photos, cette histoire économique de l'ameublement français, proposée par la FNAEM, apporte une réponse vivante et passionnante à toutes ces questions. Avant de devenir une industrie, ce secteur a été profondément marqué, durant des siècles, par son caractère artisanal. Contrairement à la sidérurgie ou au textile, l'ameublement a en effet été considéré comme "pauvre" et n'a pas été marqué par l'intérêt de grands investisseurs. 
Il a été par contre profondément lié aux métiers d'art et la difficulté de réalisation des meubles et des sièges liée à une transmission des "secrets de fabrication" basée sur le compagnonnage ont longtemps empêché l'industrie de s'emparer de ce secteur...
Mais le commerce de gros développé au milieu du XXème siècle, après la révolution industrielle, a définitivement et profondément changé le milieu de l'ameublement, qui totalise encore aujourd'hui plus de 120000 salariés en France !
De la production des matières premières (le bois, l'acier...) à l'apparition des grands magasins, le secteur n'en finit pas de se restructurer autour du commerce de masse. La fin des années 1970 a vu la création de géants industriels, de centrales d'achat multinationales qui s'appuient aujourd'hui sur la vente en gros pour distribuer dans le monde entier les mêmes modèles de cuisines ou de chambres... 
Parallèlement, le marché du design et la volonté de ceux qui en ont les moyens de se démarquer avec des meubles originaux laissent toujours une part belle à la créativité, dans une part de marché qui n'est malheureusement considérée aujourd'hui que comme une "niche".
Gilles Roman
 Commander ici L'ameublement français : 850 ans d'histoire (livraison par Amazon.fr)

Lire la suite - L'ameublement français : 850 ans d'histoire racontés par Jean-Charles Vogley

BPI France dresse un premier bilan pour la Savoie et la Haute-Savoie

8.6.14

En 2013, dans un contexte économique encore tendu, Bpifrance a mobilisé ses différents outils pour assurer son rôle d’acteur de place, jouer un rôle contracyclique de financement de l’économie et agir sur les imperfections de marché. 2.116 entreprises implantées dans les Pays de Savoie, soutenues par Bpifrance à hauteur de 267 M€, ont obtenu près de 594 M€ de financements publics et privés.
FINANCEMENT 328 interventions en dette ont permis la mise en place de 261 M€ de financements, en partenariat avec les banques et les organismes de fonds propres dont 82 M€ de concours de Bpifrance. GARANTIE 1.410 interventions en garantie des banques pour 231 M€ de prêts garantis.
INNOVATION 76 projets innovants soutenus à hauteur de 45 M€ de financements dont 14 M€ de concours de Bpifrance. Ces interventions comprennent le Fonds unique interministériel (FUI) pour les projets des pôles de compétitivité et le Programme d’investissements d’avenir (PIA). 
COURT TERME 302 interventions en financement de la trésorerie, dont 196 pour préfinancer le CICE, pour un montant total d’avances Bpifrance de 60 M€. Bpifrance Rhône-Alpes investit dans les entreprises en direct et via des fonds partenaires. En 2013, Bpifrance a investi en direct dans 18 entreprises rhônalpines. Bpifrance intervient en fonds propres dans 92 entreprises en Rhône-Alpes pour un montant de près de 991 M€. En 2013, Bpifrance a investi via ses fonds partenaires (nationaux et régionaux) dans près d’une centaine de PME régionales. Ces fonds sont actionnaires de 318 entreprises pour un montant investi de plus de 579 M€. Bpifrance a souscrit 103 M€ dans 13 fonds régionaux ou interrégionaux actifs susceptibles d’intervenir en Rhône-Alpes et ayant permis de mobiliser un montant total de souscriptions publiques et privées de 352 M€. 
**********
Bpifrance, filiale de la Caisse des Dépôts et de l’État, partenaire de confiance des entrepreneurs, accompagne les entreprises, de l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, en crédit, en garantie et en fonds propres. Bpifrance assure, en outre, des services d’accompagnement et de soutien renforcé à l’innovation et à l’export, en partenariat avec UBIFRANCE et Coface. Issu du rapprochement d’OSEO, CDC Entreprises, FSI et FSI Régions, Bpifrance propose aux entreprises un continuum de financements à chaque étape clé de leur développement et une offre adaptée aux spécificités régionales. Fort de 42 implantations régionales (90 % des décisions prises en région), Bpifrance constitue un outil de compétitivité économique au service des entrepreneurs. Bpifrance agit en appui des politiques publiques conduites par l’État et par les Régions pour répondre à trois objectifs : • favoriser le développement économique des régions • participer au renouveau industriel de la France • faire émerger les champions de demain. Avec Bpifrance, les entreprises bénéficient d’un interlocuteur puissant, proche et efficace, pour répondre à l’ensemble de leurs besoins de financement, d’innovation et d’investissement. 

Lire la suite - BPI France dresse un premier bilan pour la Savoie et la Haute-Savoie

Créer son entreprise : le « Guide pratique de la SAS et de la SASU » Pascal Dénos 3ème édition

24.3.14

             

  La Société par Actions Simplifiée (SAS) est une formule très souple pour développer un projet en solo ou en partenariat, pour filialiser une activité existante ou pour préparer la transmission de son entreprise. La SAS permet ainsi d’attirer les investisseurs pour développer un projet innovant ou d’entreprendre seul grâce à la SAS Unipersonnelle (SASU).
La grande souplesse de ce statut vous permet d’adapter la structure juridique à votre projet. Ce guide pratique constitue ainsi un outil à utiliser à toutes les étapes de gestion de la SAS : 
 ➤ Il contient l’ensemble des modèles prêts à l’emploi nécessaires à la constitution et à la gestion d’une SAS, et disponibles en ligne sur le site editions-eyrolles.com. Ce qui permet d’agir en toute sécurité et en gagnant du temps. 
 ➤ Les imprimés fiscaux de la SAS sont servis à partir de cas chiffrés. 
 ➤ Les nombreux cas pratiques, exemples chiffrés, zooms et tableaux synthétiques aident à la compréhension des mécanismes de la SAS. 
 ➤ La structure thématique de ce guide favorise sa consultation en fonction de vos besoins. 
 ➤ Un kit de formation, disponible en ligne sur le site editions-eyrolles.com, référencé par rapport au guide comprend vingt diapositives pour animer des séminaires de formation. 
 Sommaire 
 La SAS EN BREF Pourquoi choisir la SAS ? / Comment créer la SAS ? / Comment transformer la SAS en une société d’une autre forme ? / Comment dissoudre la SAS ? Le STATUT DES DIRIGEANTS DE LA SAS Qui dirige la SAS ? / Pouvoirs et responsabilités du dirigeant de SAS / Contrôle des dirigeants de la SAS / Statut social et fiscal du dirigeant de SAS LE FINANCEMENT DE LA SAS Les apports des associés / L’émission de valeurs mobilières / L’augmentation et la réduction de capital / Les apports en comptes courants des associés / La garantie par les associés des engagements financiers de la SAS LE POUVOIR DE DÉCISION DES ASSOCIÉS DE LA SAS La liberté d’organisation du pouvoir de décision des associés / Comment décident les associés ? LA GESTION FISCALE DE LA SAS La gestion fiscale de la TVA / La gestion fiscale de l’imposition des bénéfices / La gestion fiscale de l’ISF / La gestion fiscale de la distribution des bénéfices COMMENT VERROUILLER LA SAS ? Modification du contrôle d’un associé personne morale / Exclusion d’un associé / Clauses pour contrôler la cession des actions / Imposition de la cession des actions LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE UNIPERSONNELLE La SASU en bref / Pourquoi choisir la SASU ? / Comment créer la SASU ? / Fonctionnement de la SASU / La cession d’actions de la SASU / Comment dissoudre la SASU ? /Comment transformer la SASU 
L’auteur Pascal Dénos, diplômé d’expertise comptable et d’études supérieures spécialisées en finance, est professeur de droit fiscal et gérant d’une société de gestion de patrimoine. Commander le Guide pratique de la SAS et de la SASU (livraison par Amazon)

Lire la suite - Créer son entreprise : le « Guide pratique de la SAS et de la SASU » Pascal Dénos 3ème édition

Monnaie : si on cassait l'€uro pour sauver l'Europe ?

15.3.14


Sortir+de+Euro Après cinq ans d'une crise sans précédent, un constat s'impose : la zone euro est la région du monde qui a le moins bien résisté au choc financier. Pourtant, malgré la tempête qui a dévasté nombre de ces pays membres, et condamné toute une génération, dans les pays du Sud, à choisir entre l'exil et le chômage, la monnaie européenne demeure une vache sacrée, un totem auquel il est interdit de toucher sous peine d'excommunication définitive. C'est ce tabou qu'il convient de briser, sans trembler.

 Le constat d'échec, en effet, est flagrant : l'euro n'est parvenu ni à endiguer les crises financières, ni à protéger des grands vents de la mondialisation, encore moins à provoquer une unification sociale et politique du Vieux Continent. 

Face à ce paysage désolé, les auteurs osent affirmer : oui, il faut sortir de l'euro pour sauver l'Europe. La solution la plus réaliste et la plus applicable, à leurs yeux, est celle d'un retour aux monnaies nationales, réunies au sein d'une monnaie commune. Ils expliquent les modalités d'action, pour que cette sortie se fasse sans provoquer les catastrophes que prédisent ceux qui veulent surtout que rien ne change. 

Un ouvrage collectif : Proposé par de jeunes journalistes exerçant dans des médias aux lignes politiques complètement différentes (Franck Dedieu et Béatrice Mathieu à l'Expansion, Benjamin Masse-Stamberger à l'Express, Laura Raim à Regards et au Monde diplomatique) s'accorde sur un point : il faut briser le tabou de la pérennité de la monnaie unique. 
B. Masse-Stamberger et Franck Dedieu ont déjà publié Inévitable protectionnisme en 2012 chez Gallimard. 

  Commander "Casser l'euro : Pour sauver l'Europe" dans la librairie de LYFtv

Lire la suite - Monnaie : si on cassait l'€uro pour sauver l'Europe ?

Selon Arnaud Montebourg, KemOne est "durablement sauvée"

20.12.13

             
 "Après des années de tourmente économique, neuf mois très intenses d’un travail acharné et d’une mobilisation totale des organisations syndicales, du gouvernement, des services de l’Etat, des élus locaux et des acteurs de la filière pétrochimique (Total, Arkema, Lyondell Basel, EDF), Kem One est aujourd'hui durablement sauvé", selon les termes du communiqué de presse du Ministère du redressement Productif dirigé par Arnaud Montebourg.
Le Tribunal de Commerce de Lyon vient de délibérer et de valider l’offre de reprise de M. de KRASSNY. Pour s’assurer d’un succès durable, M. de KRASSNY a adossé son offre à la solidité financière du fonds d’investissement OpenGate. 
 Arnaud MONTEBOURG, Ministre du Redressement productif, salue avec beaucoup de satisfaction ce mariage entre un industriel et un financier qui scelle l’avenir productif de Kem One. Le ministre déclare qu'il se réjouit qu’au nom de cette entreprise et de l’avenir de ses salariés, les efforts de tous aient été au rendez-vous. Il souligne aussi l’engagement du Premier ministre et de son équipe qui, dans la dernière ligne droite, ont été très impliqués "apportant une aide très précieuse à cette victoire pour l’industrie, pour le Redressement productif de la France, pour les salariés de Kem One et pour les habitants des régions Rhône-Alpes et PACA". Cette victoire est la preuve que l’alliance des forces productives permet d’affronter les plus grandes difficultés et est un atout majeur dans la défense de la base industrielle française.

Lire la suite - Selon Arnaud Montebourg, KemOne est "durablement sauvée"